formation apiculture essaim écologie
Bourgogne du Sud
Page d'accueilPlan du site
 

Partager la Culture respectueuse de la Nature... et des Etres humains

Ces dix dernières années, d'aspiration à un mieux être, l'écologie est devenue un enjeux majeur de notre société 

Des informations, des formations pour mieux être avec la nature

Des idées de cadeaux écologiques, originales et engagées

 
Sortir de l'impasse l'impasse écologie actuelle: l'exemple emblématique des abeilles
Vign_IMG_1553

La restauration des écosystèmes ne se fera pas sans véritable  retour à soi et à la nature, ni sans remise en cause radicale des poncifs erronés de notre économie.

Vendredi 7 juin 2019

Vendredi 28 juin 2019

Vendredi 12 juillet 2019

Thèmes abordés :
Moins de fleurs, moins d’abeilles ; et, vice versa. Aider une apiculture de repli et de résistance. Une priorité : la restauration des écosystèmes. Comment participer aux alternatives sociales et économiques favorables?  Pourquoi réorienter radicalement l’économie?

Mode de participation : Réservation: 0687149066
80 € pour la journée 
120 € pour un couple   Repas tiré du sac

Réservez dés maintenant, les places sont limitées.
Initiation à l'apiculture Bio par la pratique
abeilles

"Les abeilles sont fascinantes et très attachantes"
Installer une ruche permet d'améliorer la pollinisation, de récolter du bon miel et d'agir concrètement en faveur de l'écologie.


week-end Initiation à l'apiculture Bio par la pratique

  samedi et dimanche 18 et 19 mai 2019

 Jeudi et vendredi 30 et 31 mai 2019

 Jeudi et vendredi 13 et 14 juin 2019

 Lundi et mardi 24 et 25 juin 2019

 Lundi et mardi 15 et 16 juillet 2019

Thèmes abordés : connaissance de la colonie d’abeilles et de son fonctionnement, les principes de base de l’apiculture bio, caractéristiques de la ruche Warré, principales interventions au rucher. Mise en pratique : découverte des abeilles, observations et ouverture d'une ruche, découverte de la flore mellifère.

Mode de participation : Réservation: 0687149066
180 € pour le week-end 
260 € pour un couple (Possibilité de paiement en deux fois  Repas tiré du sac
Si vous ne pouvez pas disposer d'une tenue d'apiculture, nous en mettons à disposition quelques tenues.

Réservez dés maintenant, les places sont limitées.

 
Petit manuel d’apiculture douce en ruche Warré
Vign_couverture_initiale

Prenez soin des abeilles

S’intéresser aux abeilles est une façon de se rapprocher de la nature. Adopter la ruche Warré permet de mieux tendre l’oreille vers ce qu’elle a à nous dire.

 Ce livre apporte une information complète et illustrée pour débuter dans la conduite de ruche Warré.

Tous les sujets sont traités avec pédagogie, précision… et bienveillance. Un guide pour ce lancer facilement!

-          

Stage de conduite de ruches Warré
ruches warré

Samedi 4 mai 2019         Essaimage et méthode de multiplication

Lundi 6 mai 2019         Essaimage et méthode de multiplication

Mardi 5 juillet 2019         Récolte de miel

Vendredi 26 juillet           Mise en hivernage

Mode de participation :

Réservation : 0687149066
50 € par demi-journée – 180 €  pour quatre demi-journées (Possibilité de paiement en deux fois)

Votre règlement par chèque est à libeller à l'ordre de Yves Robert à notre adresse: 3c rue du lieutenant Bonnet 71240 Sennecey-le-Grand.   Réservez dés maintenant, les places sont limitées.

 
Témoignage de stagiaires

 « A propos, merci pour celui de ce we, didactique, organisé et précis. » Philippe.

« J'ai énormément apprécié cette formation » Grégory

«Nous avons été contents du stage et de ce cours particulier où nous avons pu aborder nos diverses questions. » Flavie Gérard et Nicolas Proux

« Merci pour le stage passionnant. Voici quelques photos prises vendredi » Jeannine Pelletier

Stage initiation à l'apiculture en images
Remerciements à tous les stagiaires de mai
vign3_DSC03247-r

vign3_P1120700-r

vign3_DSC03256-r

vign3_P1120733-r
Remerciements à Denis pour les photos
vign3_DSC03267-r

vign3_P1120743-r
Remerciements à tous les stagiaires de juin
vign3_DSC03390
 
Prendre soin en commun des abeilles

Les abeilles appartiennent à elles-mêmes

 Sauvages par nature, les abeilles appartiennent à notre environnement, dont elles subissent le sort : la dégradation accentuées de leurs conditions de vie, depuis seulement quelques décennies. Simplement parce qu’elles dépendent, dans les zones dominées par les modes de vie modernes, de ressources végétales raréfiées, chaotiques et contaminées.

Et leur sort ne fait qu’anticiper de très peu dans le temps le nôtre… Notamment parce qu’elles assurent la pollinisation, c’est-à-dire un processus crucial de notre production alimentaire. C’est le message de bon sens qui a permis d’attirer l’attention sur leur sort.

C’est une espèce sentinelle à plus d’un titre : illustrant le sort réservé à l’ensemble des espèces animales et permettant de saisir simplement notre folie collective destructrice.

Elles ne nous appartiennent pas, pas plus que l’ensemble des êtres vivants avec lesquels nous partageons si mal la cohabitation sur Terre.

 

Couper court aux efforts collectifs destructeurs

 L’orientation destructrice des projets collectifs contemporains est dorénavant un état de fait choquant mais commun.

Il n’y a plus guère de sophistes pour défendre l’idée que le progrès est dans la destruction. C’était faire l’apologie de l’ignorance et du non-respect du vivant autour de nous; mais aussi –ce qui est non moins choquant – en nous-mêmes.

Monde intérieur et monde extérieur sont en continuité évidente, issus l’un de l’autre et en total interconnexion. Il serait bien temps de renoncer à maintenir nos efforts pour couper ce lien vital entre notre intériorité et nos actions. Et, ce faisant, rompre le consentement absurde autour de projets collectifs hyper nocifs dans lesquels nous nous trouvons tous incités à apporter notre contribution.

Le coût extérieur – la dégradation de notre environnement et de nos relations – a son pendant moral : le renoncement à une vie pleinement humaine.

 

Mettre des mots sur les maux… et renaitre à la conscience de ce qui vaut la peine d’être vécu

 Privés d’un contact direct avec les abeilles, la plupart d’entre nous dépendons des témoignages de celles et ceux qui les côtoient plus régulièrement.

L’économie agricole cumule tous les paradoxes. Le non-sens de la pression économique y culmine, en exigeant une rentabilité qui détruit son propre « outil de production » ! C’est là où l’on comprend le plus simplement du monde comment l’économie précipite sa propre perte…

Il a fallu un long et cruel chemin d’insensibilisation pour y mener, exigeant la rupture consommée du lien intellectuel et sensible avec l’environnement. Il s’est trouvé que cela n’a pu se faire complètement en apiculture, notamment ; où ni la mécanisation, ni la financiarisation, ni la réglementation n’ont réussi à couper définitivement l’individu de la réalité vivante.

L’apiculture est aujourd’hui une économie paupérisée, - comme tout ce qu’il reste de l’agriculture paysanne - mais est, en même temps, un des symboles d’une certaine résistance. Et, le témoignage d’une responsabilité, notamment environnementale et sociétale, à laquelle plus personne ne peut échapper décemment.

 

Défendre un bien en commun

 Les abeilles constituent un bien commun autour duquel la mobilisation se construit et s’organise. Sauvages et tellement sympathiques, les abeilles n’ont pas leur pareil pour nous faire voir le monde autrement !

D’abord, chacune et chacun d’entre nous peut devenir l’avocat de leur cause, en développant une plaidoirie appropriée au public auquel elle est destinée.

Trop de personne sont éduquées dans l’idée que l’on peut tout exiger des humains et le la nature. Le naufrage de notre environnement – mesuré objectivement – qui précipite celui des abeilles atteste qu’il n’en est rien. Il y a des principes à intégrer – notamment ceux du vivant – pour entreprendre des projets légitimement.

Cela veut clairement dire que nous nous en sommes bien éloignés. Respect, réciprocité, interaction intelligente sont de mise dans les relations humaines et avec l’ensemble des êtres vivants.  Porter de l’attention à ses valeurs universelles réveille notre sensibilité enquilosée, secoue notre intelligence arrogante et ravive nos espoirs.

 

Modestement ré-apprendre

 Il s’agit d’abord de comprendre que la vie a de plus en plus de mal à s’épanouir dans les environnements hostiles que nous créons de toute pièce.

Avant de reconquérir un nouvel art de vivre, il y a une étape, qui est celle de la prise de conscience. Certains la disent douloureuse, moi je la vois plutôt bienfaisante !

Pour agir en faveur des abeilles, il convient d’abord de  rechercher ou restaurer un coin tranquille, une zone moins perturbée. Cette quête est déjà une aventure en soi! On la mène avec le regard d’une abeille. Je dois avouer que je trouve autrement plus « fun »  le monde coloré, diversifié et débordant de vie qu’affectionnent les abeilles que celui morne et aseptisé des plaines industrieuses. Le monde des abeilles, c’est celui de la « Contrée » dans le « Seigneur des anneaux » ...

Il s’agit ensuite de nous défaire de notre état d’esprit interventionniste, de savoir un peu (pas mal, même) lâcher prise. Une vraie thérapie !

Ce sont les abeilles qui mènent la danse. Mais, il faut bien finir par admettre qu’elles savent ce qu’elles font. Et, nous (ré)apprenons, grâce à elles.

En nous mettant à la place d’une abeille, cela devient très facile à comprendre. Le but est de réaliser que nous sommes tous, indirectement en interaction avec elles.

Cela devrait permettre de nous défaire, définitivement, de pratiques absurdes, comme tondre, faucher ou tailler une pelouse, une prairie ou une haie en pleine floraison…Bref, dépenser temps et énergie et détruire de la vie, alors qu’il serait tellement plus simple et agréable de nous en dispenser !

 
Votre projet de créeation d'un verger
Vign_Verger_rucher_ecole_du_Clos_du_Chene

Vergers de sauvegarde 2017

Le Conseil régional a lancé un appel à projet sur les vergers conservatoires destiné à préserver les variétés fruitières locales. L'objectif est de protéger la richesse et l'identité de notre région et de lutter contre la disparition des vergers traditionnels. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 15 mai 2017.

Présentation

Dossier de candidature

 
Stage arboriculture et biodiversité
fruits

Ce cycle d’ateliers Arboriculture et biodiversité comprend plusieurs cessions qui se déroulent durant la saison : 

-La taille de printemps: 3 mars 2018 -La taille d'automne: 20 octobre 2018

Formations pratiques réalisées en situation dans un verger. Réservez dés maintenant, les places sont limitées.

Mode de participation : 0687149066  info@culturenature71.com 

80 € la journée - 120 € pour un couple. Repas tiré du sac.

Votre règlement par chèque est à libeller à l'ordre de Yves Robert L'Envol à notre adresse: 3c rue du lieutenant Bonnet 71240 Sennecey-le-Grand. 

Vous pouvez nous rencontrer

Portes ouvertes, conférences, journées festives,  marchés

  le Jeudi  à partir de 18h30 Locavor Plus d'info
 

71380 ALLERIOT

 Pour avoir plus d'informations sur nos pratiques et nos productions, rendez-vous aux rubriques:Apiculture et Arboriculture

Nos animations et stands
 
Parrainage Oropolis (Merck Médication Familiale)
Quelques étapes de notre parcours

            2019: Publication du "Petit manuel d'apiculture douce" Terre Vivante Collection Facile et Bio

            2016: Poursuite d'une collaboration soutenue avec Delphine Rousseau: lectures d'arbres, stages co-animés 

2015: Nouveau programme de formation ouvert au grand public

2014: Intervention au Forum Agro Bio Alimentaire en Région parisienne.

Partenariat avec MA Damaye de Phytoconsulting: Blog Ecologie et Alimentation

2013: Intervention au Lycée horticole et du Paysage de Tournus auprès de l'équipe d'encadrement et éducative

Agrément VIVEA pour la formation proposée aux chefs d'exploitation agricole: Agir en faveur des ressources indispensables à la santé des abeilles

2012: Premières portes ouvertes aux parrains et marraines Un Toit pour les Abeilles

La presse locale nous ouvre ses colonnes: l'hebdomadaire L'exploitant agricole de Saône-et-Loire (portrait intitulé "Une passion à partager" dans la rubrique Oxygène) et le Journal de Saône et Loire (double page sur le parrainage de ruches)

 2011: Création du Verger Conservatoire de variétés anciennes de fruitiers:  Le Clos du Chêne

 
Les parrains de ruches restent fidèles
Installation du rucher du Lycée horticole et du Paysage de Tournus
 
Un geste partagé en agroécologie
Vign_DSC04227

L’agroécologie est l’avenir de l’agriculture durable. Elle a pour objet les processus vivants et le renouvellement des ressources naturelles, qui garantissent durablement de bonnes récoltes.

Au fil des saisons et selon le calendrier des travaux, nous vous faisons partager un geste relevant du savoir de l’agroécologie.

4 avril, 11 avril, 9 mai, 6 juin, 4 juillet, 22 juillet, 12 septembre ou 11 novembre 2016

Participation gratuite  Pour vous inscrire

 
Le cycle arbroécologique de la lavande (réalisé avec Delphine Rousseau)
Floraison très appréciée des insectes pollinisateurs
vign3_DSC04368-r
Récolte
vign3_DSC01932
Après séchage
vign3_DSC04780
Sachets de lavande pour parfumer notre intérieur
vign3_DSC04693
Utilisation des tiges dans l'enfumoir en apiculture
vign3_DSC04781
 
Contact

Yves Robert

Formateur en Agroécologie

06.87.14.90.66

info@culturenature71.com

 
Vign_DSC00570-r
 
Auteurs

Chantal Jacquot et Yves Robert

Apiculture, agroécologie et formation

0687149066 info@culturenature71.com

 
Organiser votre séjour
Vign_dsc00251_redim
www.ot-senneceylegrand.com


Découvrez un patrimoine naturel et rural particulièrement riche.

Accueil des media
Caméra de FR3 Bourgogne
 
Direct France 3 Un toit pour les abeilles
Direct France 3 décourverte des abeilles
 
Partenaires

 

Arboriculture et biodiversité

Delphine Rousseau

"Coordinatrice d'élans nourriciers"

Technicienne de l'arbre

 

Nutrition et santé

Marie-Astrid Damaye

 «Comment rester en bonne santé dans le monde actuel?»

Phytothérapie et Homéopatie

 
Culturenature71 est membre du mouvement Colibris
http://colibris.ning.com/profile/YvesRobert
www.colibris-lemouvement.org/
Vign_COLIBRIS
Verger du Clos du Chêne
Verger de variétés anciennes
préservation de la biodiversité


Voir rubrique Arboriculture
Vign_crb_logoquadri
Nos engagements

Produire et former dans le respect de la Nature... et des Etres humains:

  • apiculture: ruche Warré, ruchers fixes, dans un mode de conduite naturel en vue d'obtention du label Bio
  • en arboriculture: sauvegarde des vergers traditionnels, plantations de variétés anciennes locales
  • dans les formations et stages: initiations faites au sein même de leur domaine agricole, dans un environnement rural.

Unissant leur enthousiasme et leurs compétences, Chantal Jacquot, apicultrice, et Yves Robert, formateur, ont développé en quelques années une agriculture en accord avec la protection de la nature (collaboration avec Natura 2000) et proposent des formations en situation dans leur domaine agricole. Leur modèle économique est fondé sur le développement durable (empreinte carbone minimale, emballage recyclable, production d’énergie renouvelable)  C'est en collaborant avec la nature, qu'elle peut nous offrir ce qu'elle a de meilleure.

L’activité de formation est développée au sein de l’ENVOL à DIJON, depuis 10 ans acteur de l’Economie Sociale et Solidaire en Bourgogne

 
Vign_dsc00094-r
 
Vign_dsc00640-r
 
Vign_dsc00655-r
Chantal Jacquot et Yves Robert © 2011-2014
Créer un site avec WebSelf