formation apiculture essaim écologie
Bourgogne du Sud
Page d'accueilPlan du site
 

Partager la Culture respectueuse de la Nature... et des Etres humains

Ces dix dernières années, d'aspiration à un mieux être, l'écologie est devenue un enjeux majeur de notre société 

Des informations, des formations pour mieux être avec la nature

Des idées de cadeaux écologiques, originales et engagées

Initiation à l'apiculture Bio par la pratique
abeilles

"Les abeilles sont fascinantes et très attachantes"
Installer une ruche permet d'améliorer la pollinisation, de récolter du bon miel et d'agir concrètement en faveur de l'écologie.


week-end Initiation à l'apiculture Bio par la pratique

Samedi et dimanche 13 et 14 juin 2020

Samedi et dimanche 27 et 28 juin 2020 à l'écolieu O Saveur de l'Instant

Jeudi et vendredi 2 et 3 juillet 2020

Jeudi et vendredi 17 et 18 septembre 2020

Samedi et dimanche 26 et 27 septembre 2020 à l'écolieu O Saveur de l'Instant

 

Thèmes abordés : connaissance de la colonie d’abeilles et de son fonctionnement, les principes de base de l’apiculture bio, caractéristiques de la ruche Warré, principales interventions au rucher. Mise en pratique : découverte des abeilles, observations et ouverture d'une ruche, découverte de la flore mellifère.

Mode de participation : Réservation: 0687149066
180 € pour le week-end 
260 € pour un couple (Possibilité de paiement en deux fois  Repas tiré du sac
Si vous ne pouvez pas disposer d'une tenue d'apiculture, nous en mettons à disposition quelques tenues.

Réservez dés maintenant, les places sont limitées.

 
Témoignage de stagiaires

 « A propos, merci pour celui de ce we, didactique, organisé et précis. » Philippe.

« J'ai énormément apprécié cette formation » Grégory

«Nous avons été contents du stage et de ce cours particulier où nous avons pu aborder nos diverses questions. » Flavie Gérard et Nicolas Proux

« Merci pour le stage passionnant. Voici quelques photos prises vendredi » Jeannine Pelletier

Petit manuel d’apiculture douce en ruche Warré
Vign_couverture_initiale

Prenez soin des abeilles  
https://www.youtube.com/watch?v=MzSEKLyLuUU

S’intéresser aux abeilles est une façon de se rapprocher de la nature. Adopter la ruche Warré permet de mieux tendre l’oreille vers ce qu’elle a à nous dire.

Ce livre apporte une information complète et illustrée pour débuter dans la conduite de ruche Warré. Tous les sujets sont traités avec pédagogie, précision… et bienveillance. Un guide pour ce lancer facilement!

-     

Saison 2020

Ruche Warré peuplée : 330 € * Non disponible

 La ruche peuplée comprend :

-        un essaim avec une reine de 2020 sur une hausse minimum (soit 8 cadres minimum), 1 plancher grillagé, 2 éléments, 1 couvre-cadres, 1 toit métallique

Essaim Warré de saison: 180 € * Non disponible

 Essaim sur 8 cadres Warré minimum.

Essaim Dadant de saison: 180 € * Disponible

 Essaim sur 5 cadres Dadant minimum.

 Le développement de nos essaims est contrôlé pendant au moins un mois avant leur livraison.

Les essaims de la saison ne sont pas destinés à produire du miel cette année. Ils sont destinés à être hivernés pour former de belles colonies à la saison suivante.

Nous vous proposerons une date fin mai/début juin, en fin d'après-midi, pour venir chercher votre ruche peuplée ou votre essaim

Réservation: yvrobert2000@yahoo.fr

* Versement d'un acompte de 40 % à la commande

 
Stage arboriculture et biodiversité
fruits

Ce cycle d’ateliers Arboriculture et biodiversité comprend plusieurs cessions qui se déroulent durant la saison : 

-La taille d'automne: 10 octobre 2020

Formations pratiques réalisées en situation dans un verger. Réservez dés maintenant, les places sont limitées.

Mode de participation : 0687149066  info@culturenature71.com 

80 € la journée - 120 € pour un couple. Repas tiré du sac.

Votre règlement par chèque est à libeller à l'ordre de Yves Robert L'Envol à notre adresse: 3c rue du lieutenant Bonnet 71240 Sennecey-le-Grand. 

Coronavirus : la revanche éloquente des faits

Après avoir subi, plus lourdement encore depuis ces quatre dernières décennies, cette abstraction immonde qu’est l’économie hors sol capitaliste, le monde réel prend avec éloquence une incontestable revanche.

 

Et cela à plus d’un titre.

Par son origine, le virus appuie là où ça faisait déjà très mal au niveau du système capitaliste : la barbarie de la pression sur le vivant. Ce coronavirus, hôte de mammifères sauvages, ne s’est pas transmis par hasard à l’ensemble de l’espèce humaine.

An départ, sans doute, la pression de la faim conduit des êtres humains à fouiller les moindres ressources vivrières encore disponibles gratuitement. Ainsi apparaissent les virus transmissibles par zoonose. Il faut parler au pluriel, car le virus responsable de la pandémie actuelle n’est pas le premier, ni sans doute le dernier, mettant en lumière la pression extrême exercée par l’être humain sur tous les écosystèmes naturels du monde entier.

Souvent, cela n’a pour seule conséquence que de provoquer des disparitions d’espèces sauvages. Mais, dans le cas de la transmission de virus à l’espèce humaine ; c’est la survie de celle-ci qui se trouve à son tour menacée.

Le capitalisme se serait bien accommodé d’une nature qui meurt en silence ; mais, c’est oublier un peu vite les lois de la biologie. La densité de population humaine et son brassage mondiale ont offert une voie royale au déploiement de la pandémie du Covid-19. En moins de trois mois, elle a fait le tour du monde !

Par sa puissance de diffusion, ce fléau sanitaire a ébranlé les systèmes de santé de pays dits riches ; et qui en plus avaient au préalable déjà grandement fragilisés, par des coupes budgétaires sombres.

L’arbitrage en faveur des profits capitalistes au détriment de la préservation de la santé, en retardant la prise de mesures de santé publique suffisamment significatives, a grandement amplifié les effets de la pandémie. Les mesures d’autant plus sévères qui ont dû être prises dans la précipitation ont signé la débâcle de l’action publique relevant de la responsabilité des gouvernements. Navigant à vue et dépourvus de moyens, ceux-ci n’ont plus comme seul recours qu’une rhétorique publique vide de sens.

On constate, non sans effarement, un déclin des moyens mobilisables pour la sécurité civile, en Europe et aux Etats-Unis, particulièrement.

L’économie libérale s’accommode des risques de pollution et de surmenage que provoquent ses activités ; mais se trouve fort dépourvu quand survient une menace extérieure sur laquelle elle manque de prise. Et, il pourrait s’en présenter bien d’autres, à l’avenir…

Le sens des responsabilités et le courage déployés par le personnel soignant et tous les acteurs au service de la société, permet, à celle-ci, de faire face, en dépit de la non-préparation des pouvoirs publics. Parce que les compétences et les forces sont à ce niveau d’efficience au sein de la société, dans une telle situation de face-à-face avec la réalité, le rôle illusoire de l’élite gouvernante apparait au grand jour.

La fracture sociale n’est plus où on l’avait décrite. Les garants des institutions font pâle figure, complètement distraits des enjeux réels, par ceux de la politique politicarde. Juste au moment de prendre des décisions stratégiques pour faire face à la pandémie, les départs de membres du gouvernement à des postes décisionnels clés en matière de santé publique et le maintien insensé du premier tour des élections municipales en sont les preuves accablantes.

Aussi, la question de savoir si les bonnes gens n’ont pas de raisons supplémentaires de quitter la posture du consentement absurde ne se pose même pas. La société civile est en passe d’acquérir un leader chip qu’elle pourrait mettre à profit pour faire avancer des enjeux sociaux et économiques verrouillés par le dogmatisme libéral.

 Dans le choc avec les réalités, la vacance du pouvoir politique, que tout le monde soupçonnait, a été mise à nue. Qui n’a pas conscience que d’autres périls nous attendent à l’avenir, en grande partie, concoctés par l’imbécile arrogance des élites économiques et politiques occidentales.

C’est « la première fois que les pouvoirs publics provoquent une récession en cherchant à résoudre une crise de santé publique », relate un article de The Christian Science Monitor, reproduit dans le Courrier International du 9 avril dernier. C’est la première fois que le système technico-capitaliste se saborde de lui-même.

Les suites politico-économiques ne peuvent être qu’inhabituelles. Suivant l’avenir des crises - celle-ci, mais aussi peut-être de prochaines, - la fin de la mondialisation se profile nettement à l’horizon. « Le retour à l’économie naturelle ne serait pas guidé par les pressions économiques classiques mais par des préoccupations plus fondamentales », commente un article du Foreign Affairs, publié dans le même numéro du Courrier International.

Par un sort de la nature, les sociétés humaines pourraient devoir se résoudre à réactualiser l’opportunité de contribuer à une économie plus « naturelle ».

Le philosophe québécois, Alain Deneault, rappelle que l’économie réelle est celle de la nature. Et qu’il serait temps de s’en ressaisir ; ainsi que de toutes les formes d’économies réelles, c’est-à-dire de mise en relation honnête et sincère entre les êtres vivants.

Par son angle de tir et sa puissance de frappe symbolique, la pandémie mondiale provoquée par le coronavirus est susceptible d’ébranler jusqu’aux fondements d’une culture occidentale froide et utilitariste à outrance.

Il est peut-être largement temps de se résoudre à s’en défaire, en réinvestissant dans une posture humaine plus riche, plus responsable et plus féconde.

Dans une perspective qui ne méprise ni l’engagement dans le concret, ni des aspirations spirituelles plus élevées et plus proprement humaines.

 

Stage initiation à l'apiculture en images
Remerciements à tous les stagiaires de mai
vign3_DSC03247-r

vign3_P1120700-r

vign3_DSC03256-r

vign3_P1120733-r
Remerciements à Denis pour les photos
vign3_DSC03267-r

vign3_P1120743-r
Remerciements à tous les stagiaires de juin
vign3_DSC03390
Votre projet de créeation d'un verger
Vign_Verger_rucher_ecole_du_Clos_du_Chene

Vergers de sauvegarde 2017

Le Conseil régional a lancé un appel à projet sur les vergers conservatoires destiné à préserver les variétés fruitières locales. L'objectif est de protéger la richesse et l'identité de notre région et de lutter contre la disparition des vergers traditionnels. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 15 mai 2017.

Présentation

Dossier de candidature

 
Quelques étapes de notre parcours

            2019: Publication du "Petit manuel d'apiculture douce" Terre Vivante Collection Facile et Bio https://www.youtube.com/watch?v=MzSEKLyLuUU

            2016: Poursuite d'une collaboration soutenue avec Delphine Rousseau: lectures d'arbres, stages co-animés 

2015: Nouveau programme de formation ouvert au grand public

2014: Intervention au Forum Agro Bio Alimentaire en Région parisienne.

Partenariat avec MA Damaye de Phytoconsulting: Blog Ecologie et Alimentation

2013: Intervention au Lycée horticole et du Paysage de Tournus auprès de l'équipe d'encadrement et éducative

Agrément VIVEA pour la formation proposée aux chefs d'exploitation agricole: Agir en faveur des ressources indispensables à la santé des abeilles

2012: Premières portes ouvertes aux parrains et marraines Un Toit pour les Abeilles

La presse locale nous ouvre ses colonnes: l'hebdomadaire L'exploitant agricole de Saône-et-Loire (portrait intitulé "Une passion à partager" dans la rubrique Oxygène) et le Journal de Saône et Loire (double page sur le parrainage de ruches)

 2011: Création du Verger Conservatoire de variétés anciennes de fruitiers:  Le Clos du Chêne

 
Je suis auteur ou rédacteur dans les revues et blogs
 
Les parrains de ruches restent fidèles
Installation du rucher du Lycée horticole et du Paysage de Tournus
Nos animations et stands
 
Parrainage Oropolis (Merck Médication Familiale)
 
Contact

Yves Robert

Formateur en Agroécologie

06.87.14.90.66

info@culturenature71.com

 
Vign_DSC00570-r
 
 
Interview Terre Vivante
Auteurs

Chantal Jacquot et Yves Robert

Apiculture, agroécologie et formation

0687149066 info@culturenature71.com

 
Organiser votre séjour
Vign_dsc00251_redim
www.ot-senneceylegrand.com


Découvrez un patrimoine naturel et rural particulièrement riche.

 
Accueil des media
Caméra de FR3 Bourgogne
 
Direct France 3 Un toit pour les abeilles
Direct France 3 décourverte des abeilles
 
Partenaires

 Arboriculture et biodiversité

Delphine Rousseau

"Coordinatrice d'élans nourriciers"

Agroforesterie, expertise de l'arbre

 

Nutrition et santé

Marie-Astrid Damaye

 «Comment rester en bonne santé dans le monde actuel?»

Phytothérapie et Homéopathie

 

Connexion et résonance

"un univers relaxant en harmonie avec la nature et les sons"

Musicothérapie et connexion avec la nature

 
Culturenature71 est membre du mouvement Colibris
http://colibris.ning.com/profile/YvesRobert
www.colibris-lemouvement.org/
Vign_COLIBRIS
Verger du Clos du Chêne
Verger de variétés anciennes
préservation de la biodiversité


Voir rubrique Arboriculture
Vign_crb_logoquadri
Nos engagements

Produire et former dans le respect de la Nature... et des Etres humains:

  • apiculture: ruche Warré, ruchers fixes, dans un mode de conduite naturel en vue d'obtention du label Bio
  • en arboriculture: sauvegarde des vergers traditionnels, plantations de variétés anciennes locales
  • dans les formations et stages: initiations faites au sein même de leur domaine agricole, dans un environnement rural.

Unissant leur enthousiasme et leurs compétences, Chantal Jacquot, apicultrice, et Yves Robert, formateur, ont développé en quelques années une agriculture en accord avec la protection de la nature (collaboration avec Natura 2000) et proposent des formations en situation dans leur domaine agricole. Leur modèle économique est fondé sur le développement durable (empreinte carbone minimale, emballage recyclable, production d’énergie renouvelable)  C'est en collaborant avec la nature, qu'elle peut nous offrir ce qu'elle a de meilleure.

L’activité de formation est développée au sein de l’ENVOL à DIJON, depuis 10 ans acteur de l’Economie Sociale et Solidaire en Bourgogne

 
Vign_dsc00094-r
 
Vign_dsc00640-r
 
Vign_dsc00655-r
Chantal Jacquot et Yves Robert © 2011-2014
Créer un site avec WebSelf